Blogue

Fabrication additive: du laboratoire à la production.

Fabrication additive: du laboratoire à la production.

Les barrières d’entrée traditionnelles à la fabrication additive (AM)  étaient la vitesse de production et les variations de qualité de fabrication entre les différents équipements.

Mais aujourd’hui, les équipements d’AM quittent les applications de prototypage et les laboratoires de recherche pour se lancer dans la fabrication en série.

Chaque année, le secteur de la fabrication additive se réunit pour la conférence du groupe d’utilisateurs de la fabrication additive (AMUG), au cours de laquelle les participants se familiarisent avec les dernières tendances, les nouvelles applications intéressantes et les développements de la technologie ‘’Additive Manufacturing’’.

Des utilisations variées

Renishaw était l’hôte de la dernière édition et une des présentations consistait en un groupe d’utilisateurs invités, qui ont partagé leurs expériences d’utilisation de la technologie AM. On retrouvait des utilisateurs du secteur pétrolier et gazier, des produits de filtration industriels, des implants dentaires et de l’outillage médical.

Le nombre croissant de questions sur l’industrialisation du procédé est le signe d’une maturité croissante du marché.

Là où il était conseillé, il y a quelques années, de ne pas imprimer une pièce si vous pouviez la fabriquer, les améliorations de productivité impliquent désormais que de nombreuses pièces pouvant être usinées sont désormais viables pour une production utilisant le métal AM.

L’industrie doit maintenant clarifier davantage les aspects économiques afin que les utilisateurs potentiels puissent comprendre quand imprimer ou ne pas imprimer.

Cela aidera les fabricants à élaborer une analyse de rentabilité claire pour leur application, que ce soit pour des pièces finales, de l’outillage, un prototype fonctionnel ou une pièce de remplacement unique pour laquelle il est coûteux d’obtenir de l’outillage.

La technologie AM est l’une des nombreuses techniques de fabrication pour la chaîne de production d’un fabricant. Cette technologie, associée à d’autres technologies de fabrication, est utilisée pour produire des pièces très complexes, réduire la masse, créer des traits creux, consolider plusieurs composants en un seul et imprimer de manière économique des pièces plus complexes.

La capacité de développer une géométrie complexe est maintenant bien comprise dans l’ensemble du secteur.

Les discussions les plus importantes à présent portent sur la manière de mesurer et de comprendre la qualité des pièces et de s’assurer qu’elle est reproductible sur plusieurs versions.

L’AM a un avenir prometteur: il s’agit maintenant d’ouvrir le marché pour que les utilisateurs finaux de composantes reconnaissent la capacité de la technologie en tant que méthode de fabrication productive et de haute qualité.

 

 

source  : manufacturingtomorrow.com

< Retour au blogue